Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Implication de l'usage privé des outils informatiques professionnels

29 Avril 2009 , Rédigé par Tecoman Publié dans #Etudes

La société FaceTime a publié une étude nommée "The Collaborative Internet: Usage Trends,
End User Attitudes and IT Impact
", basée sur une enquête auprès de 527 IT Managers et collaborateurs, courant septembre 2008.

Si l'étude aborde largement les risques techniques (sécurité) associés à l'utilisation des outils informatiques professionnels pour des usages privés, elle donne aussi des informations intéressantes sur la pénétration des outils grand public dans l'entreprise :




Work purposes:
Several timesa day
Personal purposes:
Several times a day
LinkedIn  84%
44%
Facebook
28%
59%
MySpace  9%
31%
YouTube 53%
69%
Twitter 22%
22%
Digg 16%
22%
Delicious 13%
19%
Second Life 9%
9%
Other 0%
3%

Une autre étude d'avril 2009 donne des chiffres comparables :

Employees use outside of work:

  • 75% use Facebook

  • 75% use LinkedIn

  • 45% use YouTube

  • 35% use Wikis

  • 32% use Blogs


Que peut-on en déduire ? :
- que les outils du web 2.0 envahissent rapidement l'entreprise (parfois malgré elle), ce que l'on savait déjà, mais qui se démontre chaque jour avec un peu plus de force.

- que les collaborateurs sont donc de plus en plus demandeurs de ces outils dans leur contexte professionnel, même s'ils en ont aussi un usage personnel. Certaines études tentent même de démontrer que laisser les collaborateurs avoir un usage privé de leurs outils web professionnels pourrait accroître leur productivité de 9%. Dans tous les cas, on peut postuler que l'usage privé de ces outils entraîne une forte adhésion des utilisateurs et la maîtrise de ces solutions, ce qui permet à l'entreprise de s'affranchir de toute formation : les collaborateurs seront donc d'autant plus efficaces et moteurs dans l'utilisation professionnelle de ces outils. D'une manière générale, il ne me semble pas toujours simple de distinguer très fortement la partie personnelle de la partie professionnelle : il finit souvent par arriver que les deux usages se mélangent au bénéfice de l'un et de l'autre (ce qu'un autre tableau de l'étude démontre par ailleurs). Enfin, si les collaborateurs n'avaient pas ces outils pour faire une pause, ils passeraient d'autant plus de temps à la machine à café ou à fumer...

- que l'écart entre la nature des outils professionnels et celle des outils grand public devient de plus en pluschoquant (en termes de fonctionnalités, d'interface, de logique,...), et que les attentes des utilisateurs en sont exacerbées, car ils peuvent chaque jour comparer avec les outils qu'ils utilisent à titre personnel.

On peut déjà constater que les collaborateurs expriment de plus en plus spontanément des besoins professionnels proches des fonctionnalités grand public qu'ils connaissent, et cela facilite d'autant la proposition et la mise en oeuvre d'outils et de concepts innovants. Il reste certes encore beaucoup de freins, surtout lorsque les budgets nécessaires sont importants (et le ROI délicat à établir) et que les valideurs de ces budgets ne sont pas familiers avec ces nouvelles solutions. Mais les choses changent, et j'ai le sentiment que l'on avance.

Par Fabrice Poiraud-Lambert

(Via 01NetPro)

Lire aussi :
- Intranet Statistics
- Effet bénéfique des usages privés en entreprise : voir l'étude menée par Brent Coker, de l'université de Melbourne

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article