Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[Test] BlueKiwi : pour gérer communautés, connaissance et expertise

5 Février 2009 , Rédigé par Tecoman Publié dans #Outils

Je vous ai déjà un peu parlé de BlueKiwi, mais je n'avais pas eu l'occasion de vous en donner un aperçu détaillé. La maison m'ayant proposé un compte de test, voilà qui me donne l'occasion de vous en parler plus en détail.

BlueKiwi est une solution en mode Saas (qui existe aussi en mode "local'") de gestion de la connaissance. Elle favorise l'intelligence collective et la gestion de l'expertise via l'animation de communautés.



Un menu horizontal très "2.0"

Le fonctionnement est très "2.0", et cela se ressent dès que l'on accède à l'interface et au menu horizontal :
Après l'icône dédiée à la page d'accueil, vient immédiatement le menu "Vous", qui met l'accent sur l'importance de l'utilisateur dans la solution. Cette importance transparaît d'ailleurs fortement en raison du profil très riche qui est géré pour chacun, mais nous y reviendrons.
Un menu "Créer" met ensuite l'accent sur la création du contenu, avant de le rechercher par contributeur, groupe, mot-clés...


Le premier écran est un tableau de bord

On y trouve une batterie d'indicateurs qui signalent toutes les évolutions de l'espace : nouvelles contributions, Commentaires, alertes, groupes de discussions nouvellement créés, etc. Cet écran permet donc de suivre sans effort tout ce qui se passe dans la communauté :


A noter ici, la possibilité de lire le contenu d'un document directement en liste, via le bouton [+] placé derrière la micro-photo du contributeur : la liste "s'ouvre" alors pour laisser place au contenu (merci Ajax).

Après une première interface imposée mais partiellement paramétrable, l'écran offre à l'utilisateur la possibilité de créer de nouveaux onglets à volonté, et d'y paramétrer des widgets d'affichage de contenu :
- Contribution d'un utilisateur
- Contribution par mot-clé
- Lecteur de Flux RSS
- Groupe (conversations d'un)
- Pense bête partagé
- Top 10 des conversations
- Contributions privées
- Top 5 des participants



Le menu "VOUS"

BlueKiwi met un accent très important sur les utilisateurs, et sur ce qui va permettre à chacun de tisser des liens (donc un réseau). Mais pour ce faire, il est nécessaire que chacun fournisse des informations personnelles qui vont participer à contextualiser les contributions (ie replacer les échanges et les contenus dans le contexte personnel et professionnel de l'auteur).

Le menu "Vous" permet donc de partager les informations suivantes :
- Un PROFIL personnel à base de tags, d'url, et des dernières contributions


La gestion de tags pour décrire un contributeur est ici poussée très loin, puisque si un utilisateur peut ainsi se décrire, les autres utilisateurs peuvent "promouvoir" un tag, c'est à dire indiquer les tags de votre liste qui leur semblent particulièrement correspondre à la manière dont ils vous voient, voire carrément ajouter les tags de leur choix. A noter que dans ce cas, la personne est notifiée et doit accepter ou refuser les nouveaux tags, tous comme elle accepte ou refuse la "promotion" des tags existants.


Nous sommes ici dans un pur concept "2.0", avec ici pour objectif de renforcer votre identité (au sein de la communauté) et votre expertise par une forme de vote collectif.

L'onglet "PARCOURS" vous permet de publier votre CV, de manière plus ou moins détaillé, selon vos souhaits, ce qui contribue à contextualiser vos contributions.

Une autre facette intéressante et innovante de BlueKiwi réside dans l'onglet RESEAU :


Contrairement aux réseaux sociaux habituels (types Facebook, Vidéo, LinkedIn, etc...) où vous devez inviter ou être invité par des gens pour avoir un réseau social, le réseau social de Bluekiwi est autogénéré en fonction des actions des uns et des autres. Dans l'exemple ci-dessus, mon réseau social interne s'est constitué en fonction des articles que j'ai lus et des utilisateurs qui ont lu mes contributions.

A noter, la possibilité d'affiner la sélection des personnes présentes dans ce réseau social en fonction des hobbies, des expertises, des intérêts, des sociétés et des départements qu'ils ont déclaré dans leur profil. Cette mécanique semble infiniment plus puissante et dynamique que ce que l'on connaît généralement par ailleurs.

Le BLOC NOTE est une zone où l'utilisateur retrouvera les derniers contenus qu'il a écrit, que ces contenus soient publiés ou qu'ils soient restés privés.

Enfin, le menu PARAMETRE permet de gérer tout un tas d'autres informations personnelles


A noter : le point vert en bas à droite de la photo, qui indique la personne est connectée.


Le menu CREER

Ce menu offre un panel intéressant d'options de création de contenu, qui couvrent de nombreux besoins :


















Tous les contenus sont tagués, ainsi que catégorisés par communautés et thématiques.

Poser une question : Cette option permet de poser une question à une ou plusieurs communautés, ou à des individus spécifiques. Il est possible d'autoriser les avis D'accord / Pas d'accord, voire de pousser un email d'alerte à toutes les personnes ciblées.

Lancer un sondage : Pratique pour avoir un feedback d'une communauté, cette fonctionnalité permet de créer des mini sondages.



Proposer une idée : Cette option permet à chacun d'émettre un avis (d'accord / pas d'accord) et de réagir.

Il est à noter que tous les contenus offrent la possibilité d'ajouter un commentaire, ce qui contribue largement à créer des échanges et à enrichir considérablement les contenus initiaux.


Le menu Explorer / Contributeur :

Ce menu permet d'accéder directement au profil riche des utilisateurs que vous aurez préalablement référencés.

Le menu Explorer / Groupes :



Ce menu vous donne accès soit à la liste de tous les groupes (communautés), soit à ceux qui vous sont propres. Dans l'exemple ci-dessous, je peux voir tous les groupes, mais seulement accéder au groupe "Entreprise 2.0" en bleu.


Lorsque vous entrez dans un groupe, vous obtenez une page d'accueil spécifique à la communauté, avec une barre de navigation dédiée, permettant de naviguer parmi les informations spécifiques à ce groupe : membres, évènements, ressources (contenus, conversations, etc...), idées, questions :


Notez le widget de droite dédié à la publication des sondages ("Donnez votre avis"), qui surmonte les autres widgets :
- Sélection du contenu ("Afficher par") par thème, contributeurs ou mot-clés
- "A lire absolument"
- "Top 10 publications"
- "Top 5 participants"
- "Statistiques"

Si vous accédez au contenu, par exemple aux "ressources", vous obtenez une interface similaires, avec des widgets de sélection légèrement différents :


Entrons maintenant dans un document :

Nous y retrouvons tous les composants d'une interface 2.0 :
- les commentaires
- les tags & catégories (thèmes) associés au document
- un compteur du nombre de consultations
- une notation éventuelle
- la liste des dernières personnes ayant consulté le document. Cette liste est utile, car elle permet d'identifier les centres d'intérêts de chacun, et donc ainsi de détecter des expertises potentielles.

Le menu CHERCHER :



L'interface permet évidemment de faire des recherches par mot-clés, en plus des recherches par tags dans les contenus.

Options Diverses :

Mémorisation de pages web directement dans BlueKiwi :
BlueKiwi propose un "Bookmarklet", nom barbare désignant un bouton à installer dans le navigateur internet, et permettant de mémoriser directement une page web dans BlueKiwi, sans avoir à ouvrir bluekiwi.



Un clic sur le "bookmarklet" affiche la petite fenêtre ci-dessous :



Cette option me semble fondamentale, car faciliter la démarche de capitalisation de la connaissance trouvée sur internet (ou sur l'intranet !) est probablement l'un des principaux leviers permettant la participation active de chacun.

Moteur de recherche intégré au navigateur :
BlueKiwi propose une option permettant d'intégrer un moteur de recherche à la barre de navigation du navigateur :







En synthèse

BlueKiwi, ici dans sa version 2009, et résolument tourné vers la gestion de communautés, le partage de la connaissance, et la mise en exergue de l'expertise. S'il existe un certain nombre de concurrents internationaux sur ce secteur, BK est probablement la seule entreprise française à ce niveau.

Cette solution est inclassable : elle réussit la fusion entre une plateforme de blogs, un wiki et un réseau social, en y ajoutant une dimension de gestion d'expertise.

J'aime particulièrement :
- la gestion automatique du réseau social interne, qui évite que tout le monde finisse par être l'ami de tout le monde, et qui offre des opportunités très intéressantes d'identifier des experts
- la gestion de profils riches, avec les possibilités d'interactions offertes
- l'adoption de nombreuses fonctionnalités collaboratives (commentaires, votes, notations)
- la puissance de l'interface

Quelques opportunités d'amélioration :
Au jour où j'écris ces lignes (ie début février 2009), il me semble qu'il est possible :
- d'améliorer certains détails d'ergonomie. Mais cette version 2009 est jeune (quelques semaines), et elle évolue rapidement.
- d'améliorer le temps d'enregistrement des documents, parfois un peu long (nb : bk me dit avoir depuis amélioré les performances d'enregistrement par 5 !)
- de revoir le processus de catégorisation / tagging des contenus, qui me semble actuellement être une source potentielle de complexité au niveau des contributeurs et de difficultés à terme dans la recherche de contenu.

Au final, BlueKiwi me semble être une excellente solution, sorte de chaînon généralement manquant dans la palette de solutions collaboratives traditionnelles.

Par Fabrice Poiraud-Lambert

Lire aussi :
- [Test] Delicious.com : c'est tellement bon...!
- [Test] Knowledge Plaza : La solution de veille collaborative 2.0 pour l'Entreprise
- [Test] Personall : une solution (française) de Wiki-Portail web personnalisable

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Bertrand Duperrin 08/02/2009 15:44

Disons qu'en dehors de tout choix de solution il y a un brin de rationalisation à opérer.

De la part de l'entreprise, c'est un fait.

De la part de l'individu qui devrait pouvoir consruire sa propre supply chain d'information pour reprendre la main sur le flux et le piloter en fonction de ses besoins et ses capacité. Cela suppose d'avoir des outils assez flexibles, soit, mais également un brin de formation et d'accompagnement et, enfin, que l'entreprise change aussi sa manière de penser la distribution de l'information (push vs pull) ce qui n'est pas sans ramener à sa conception de l'autonomie de l'individu et à un sujet tel que la confiance.

En attendant je fais mienne l'exhortation de John Chambers et, puisque j'ai à la fois les bons outils et le bon cadre managérial, je fais en sorte que la bonne information m'arrive selon mon besoin sans courrir après ni me faire submerger par ce qui n'est pas essentiel.

C'est bizarrement ce qui me laisse beaucoup de temps pour la veille car j'ai un bon rapport signal/bruit sur l'information "opérationnelle quotidienne". Quant à tout ce qui n'est pas essentiel soit à mon focus "court terme" soit "long terme", je fais en sorte que ça ne parvienne pas ou aille dans une file d'attente où ça peut rester longtemps. Désolé mais j'ai un job à faire... Le tout c'est de pouvoirn justement, construire ses "files prioriates" et "files d'attente" et permettre un traitement rapide car l'objectif n'est pas de lire beaucoup d'information mais de se mettre dans les conditions (et l'outil joue beaucoup là) de la traiter instantanément. On oublie souvent que c'est le traitement de l'information qui compte (prendre acte / décider / rediriger / améliorer / valider...) , la prise de connaissance n'étant qu'une étape préalable.

Bertrand Duperrin 07/02/2009 13:16

@Fabrice : problème résolu : je regarde mon email 2 à 3 fois par jours maximum car finalement il me sert de moins en moins, pour tout le reste j'ai mon bK. Fini les reply all, les trucs qu'on ne retrouve plus, les trucs qu'on m'envoit et dont je n'ai que faire et le temps passé à rechercher ce qu'on ne m'a pas envoyé mais dont j'ai besoin.

Tecoman 07/02/2009 14:45


Hum... mais comment je fais, moi, pour consulter bK, KP, LN, GA, YL et les autres ?
bK peut certes remplir bien des usages, mais je ne pousse pas l'enthousiame jusqu'à dire que cela peut être la solution globale ultime de gestion documentaire / de la connaissance pour toutes les
organisations, quelles que soient leur taille...
Et c'est dans ce contexte que ce me demande ce que nous allons devenir ;-))


Tecoman 07/02/2009 13:10

@Bertrand : en passant quand même un certain temps (certes moins de 2 semaines) à "jouer" avec la solution pour la tester, et en échangeant avec mon contact commecial bK, j'ai néanmoins pu toucher effectivement le coté interactif que tu décris.
D'ailleurs, cela finit effectivement par poser la question de l'utilisation de la messagerie, qui finit par devenir uniquement un concentrateur de notifications en provenance de toutes les plateformes collaboratives utilisées. Par ailleurs, la question de la complexité des échanges se pose, si de nombreuses solutions différentes sont utilisées dans l'organisation, en fonction des besoins.
Je me demande dans quelle mesure nous n'allons pas, nous autres, pauvres utilisateurs, finir par nous perdre (ie : à qui communiquer quoi selon quel média ??)
L'occasion d'un autre billet peut-être...

Bertrand Duperrin 07/02/2009 12:36

Merci pour ce commentaire élogieux. J'ajouterai une dimension que tu n'as bien sur pas pu expérimenter : celle d'outil de travail. En me permettant de créer à la volée des espaces adhoc avec les "bonnes" personnes (collègues mais aussi clients) et en me permettant d'optimiser la gestion de mes flux d'infos, j'arrive vraiment à travailler en "mode flux", en me passant de mon mail et en augmentant mes intéractions sans pour autant me retrouver submergé d'information. Efficacité garantie (ok...je suis un power user et je l'utilise depuis près de 3 ans). Mais c'est une dimension à ne pas perdre de vue pour tout knowledge worker en quête d'efficacité.
En tout cas, même ton test achevé, j'espère que tu vas continuer à te connecter pour venir discuter avec nous hein !

Christophe Routhieau 07/02/2009 09:57

Merci fabrice pour ce bel article.

Tu peux retirer des points faibles la lenteur de la publication... nous avons identifié le problème. Le temps d'indexation est maintenant réduit d'un facteur 5 :)

Concernant l'architecture de bK, nous sommes bien une application SaaS. Sur bluekiwi.net, nous avons une instance de code unique pour tous nos clients.

Nous conservons une offre On Premise pour nos clients qui souhaitent héberger bK sur leurs intranets pour des raisons de confidentialité, certains comptes restent frileux par rapport au SaaS.

Tecoman 07/02/2009 11:22


Bonne nouvelle pour la perf :-) Comme tout le monde s'était moqué de moi et disant que c'était forcément MES machines (et MES réseaux) qui avaient un pb, j'avais fini par douter, lol.