Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Télétravail 2.0 : le levier de l’Entreprise 3.0

29 Octobre 2008 , Rédigé par Tecoman Publié dans #Vision & Prospective

Il y a quelques semaines, je vous avais proposé une réflexion intitulée "Entreprise 2.0 + Télétravail 2.0 = Entreprise 3.0". J'aimerais revenir sur ce sujet avec un axe de réflexion un peu différent et une vision prospective sur les apports des technologies émergentes.  

Ce qui suit est un (très large) extrait du document suivant.

 (...)

2. Teletravail 2.0, le futur de l'entreprise ?

L'entreprise actuelle (souvent appelée Entreprise 1.0) doit donc faire face à un durcissement de son contexte économique tout en affrontant une révolution technologique, écologique et humaine sans précédent. Elle doit s'adapter, en tenant compte de contraintes parfois contradictoires et complexes, comme réduire les coûts tout en stimulant l'innovation, en répondant aux attentes de bien-être de ses collaborateurs (en particulier à celles des plus jeunes), et en devenant éco-responsable.

L'Entreprise 2.0 [11] émerge actuellement avec l'intégration des outils du Web 2.0 que sont les outils de gestion et de partage de la connaissance (tels que les Blogs, les Wikis, les Tags, les Flux RSS,...) et la capacité qu'ils offrent de partager l'information en permanence. S'ils répondent à de nombreux besoins et aspirations, ces outils n'humanisent cependant pas plus la relation que l'eMail ou les serveurs de fichiers. Seuls les plus technophiles y adhèrent spontanément (soit entre 3 et 20% des collaborateurs, selon les organisations), et si cela fluidifie les échanges en favorisant la créativité et l'innovation, cela ne permet guère l'apparition d'une nouvelle Entreprise, plus humaine.

L'entreprise du futur (L'Entreprise 3.0 ?) sera probablement plus étendue et éclatée qu'elle ne l'est actuellement :

- Etendue, pour faire participer les acteurs qui gravitent autour d'elle à ses processus d'innovation,
- Eclatée, pour faire face à ses besoins locaux et internationaux.

Elle sera donc amenée à adopter les technologies qui aboliront virtuellement les distances, tout en maintenant le lien humain dans les relations, ce qui lui permettra :

- D'adopter des organisations internes décentralisées répondant aux nouvelles attentes de ses collaborateurs,
- De réduire ses coûts (immobiliers, déplacements),
- De gagner en agilité grâce à la généralisation de la gestion de l'intelligence collective,
- De limiter son impact sur l'environnement.

Cette évolution du mode de fonctionnement des organisations permettra aussi de faciliter le processus de repeuplement des campagnes[12], les collaborateurs n'étant plus contraints de se rapprocher des grandes villes pour avoir des conditions de travail normales et acceptables.

Le développement des technologies émergentes jouera probablement un rôle majeur dans la capacité des organisations à faire face aux bouleversements auxquels elles sont ou seront confrontées, en favorisant une forme de Télétravail 2.0 qui n'éloignera pas les hommes pour autant, mais au contraire les rapprochera.

3. Des technologies traditionnelles insuffisantes

Les outils utilisés jusqu'ici permettaient partiellement de faire face aux besoins, mais nécessitaient de gros efforts de la part d'une majorité d'utilisateurs, afin d'adopter des modes de fonctionnement éloignés du fonctionnement naturel de l'homme : au lieu de se réunir physiquement, que ce soit dans une salle de réunion ou autour d'une machine à café, les outils actuels, dans leur majorité, impliquent la formalisation structurée par écrit et des échanges souvent déshumanisés, ce qui ne facilite pas leur adoption et utilisation naturelle par de nombreux collaborateurs (en dehors de la messagerie).

La technologie permet déjà communément depuis quelques années de combler certains problèmes liés à l'éloignement, en permettant :

- De se parler (téléphone)
- De se voir (Visio-conférence)
- De communiquer (sites web, eMails, Chat)
- D'échanger des documents (email, serveurs de fichiers partagés)
- De collaborer électroniquement (blogs, wiki)
- De partager visuellement des informations en temps réel (partage d'applications à distance, web conférence)

Pourtant, si les entreprises qui ont expérimenté le Télétravail 1.0 (utilisant les solutions listées ci-dessus) en énumèrent tous les avantages associés :

- Amélioration de la qualité de vie des salariés (selon les études, 46%[13] à 60 %[14] des salariés en rêvent),
- Economies réalisées pour les collaborateurs (à minima sur les transports) et pour les entreprises (par exemple sur les surfaces de bureaux nécessaires),
- Productivité augmentée de 20%[15],
- Plus de motivation et moins de stress,
- Compétitivité accrue via une augmentation de la flexibilité,
- Attractivité renforcée de l'entreprise, voire sauvegarde de l'emploi,
- Allègement des charges fixes, réduction de la pollution,

il n'y a pourtant que 7,4% de télétravailleurs en France (contre 15% en moyenne en Europe du Nord[16] et 25% aux USA[17]), dont 5,4% en nomade et 2% à domicile[18].

La responsabilité de cet état de fait semble actuellement principalement liée à un frein managérial très culturel en France. Les managers perçoivent la distance comme une perte de contrôle[19], les outils à leur disposition ne permettent pas de répondre à toutes leurs attentes.

Compenser cette inquiétude avec les moyens traditionnels implique une remise en cause délicate des modes de management et la mise en place d'une relation plus formelle, avec des objectifs et des délais précis, des réunions physiques ou téléphoniques régulières et prévues à l'avance, etc. le tout afin de rassurer les managers sur la productivité des collaborateurs distants. Mais une transformation de ce type rencontre beaucoup de résistance, en raison de l'effort trop important à consentir.

4. Des technologies émergentes pour l'Entreprise de demain

Les technologies émergentes, encore peu utilisées par les organisations (hormis quelques pionniers comme IBM, SUN, CISCO,...) offrent maintenant de nouvelles opportunités, et ce d'autant plus que l'informatique et l'internet haut débit sont largement diffusés.

Ces nouvelles technologies vont offrir à la fois des solutions écologiques et durables, mais aussi la capacité pour les employés d'habiter où ils le souhaitent, y compris dans les zones les plus rurales.

[Prospective] Sainte-Marie du Lac, en 2018... à 200 km de Paris

Assis à son bureau de chêne doré, Chris regardait sans le voir un héron tenter d'attraper une grenouille dans le Lac du Der, à quelques pas derrière la fenêtre de son bureau panoramique. Il était préoccupé par la phase de déploiement du sous-projet Greencar2, qu'il n'arrivait pas à placer de manière satisfaisante dans le planning du projet global. Et cela faisait déjà 30 minutes qu'il tournait les différentes possibilités en tous sens, sans arriver à trancher.

Il regarda sa montre : 13:45. Encore un peu tôt pour demander son avis à Alex, son contact au marketing à New York. «Bon, autant aller prendre un café en attendant...», se dit-il en se levant pour se diriger vers le coin cafétéria de l'immense pavillon loué à l'année pour usage professionnel, avec une douzaine de collègues de la région. Cette ancienne ferme transformée en bureaux, et financée à 50% par l'entreprise, leur permettait de limiter les déplacements au siège parisien, tout en mutualisant certaines ressources techniques et en maintenant un lien social. Equipée des dernières avancées technologiques en matière de capteurs solaires[20], l'énergie électrique consommée était produite sur place, par des fenêtres photovoltaïques produisant 100 fois plus d'énergie que les antiques panneaux solaires d'avant 2010.


L'un des principaux défauts du télétravail réside précisément dans l'éloignement, ce qui prive les managers de moyens de contrôle traditionnels, mais ce qui empêche aussi ces contacts informels fortuits qui permettent souvent d'obtenir des informations et de résoudre des problèmes. Les fameuses réunions de couloir et autour de la machine à café font ainsi partie de ce qu'il est délicat de reproduire à distance. Pourtant, la technologie nous offre maintenant la possibilité de reconstruire au moins partiellement ces précieux instants informels :

[Prospective] Sainte-Marie du Lac, en 2018... à 200 km de Paris - Suite 1

Chris traversa la pièce aux larges baies vitrées, parcouru pensivement le couloir séparant les anciennes chambres transformées en bureaux, et s'approcha de la machine à café placée dans une zone un peu en retrait.

Un carillon discret se fit soudain entendre, et une icône verte attira son regard en scintillant dans l'angle supérieur droit du grand miroir horizontal qui ornait le mur A. C'était l'icône qu'il avait attribuée à Jean-Christophe, son Directeur de Projet en charge du développement. Le miroir avait détecté la présence et l'identité de son téléphone portable, et avait immédiatement recherché la proximité des membres de son réseau professionnel à coté de l'un des autres miroirs connectés au réseau.

Chris leva la main et effleura rapidement l'icône qui pulsait doucement, avant de toquer à la vitre : Toc toc toc...

Il n'attendit guère : Jean-Christophe accepta la communication d'un mouvement de main. Il apparu soudain, en grandeur réelle, et en lieu et place de la surface réfléchissante du miroir, assis dans son fauteuil roulant au milieu du fatras habituel de son bureau de Tokyo croulant sous les papiers.

-«Bonjour Chris ! Comment ça va ?» l'interpella Jean-Christophe d'un air joyeux,
-«Pas mal ! C'est normal que tu sois déjà là ?»
-«Oui, j'ai un rendez-vous qui a été annulé...»

Chris leva les yeux vers la deuxième icône qui s'était mise à luire doucement en vert dans l'angle de son écran, révélant la disponibilité d'Alex. L'icône changea soudain de couleur pour tendre vers un bleu intense, et Chris entendit le 'toc toc toc' caractéristique signifiant qu'Alex souhaitait lui parler. Il tendit le bras pour effleurer l'icône, et Alex apparu à son tour, dans un demi-écran, Jean-Christophe occupant l'autre moitié, chacun pouvant maintenant discuter avec les deux autres en les voyant en grandeur nature.


Dans cet exemple, le système décrit protège la vie privée car les personnes ne communiquent que si elles l'acceptent formellement. Cependant nous pourrions parfaitement envisager un lieu public où les écrans-miroirs transmettraient en permanence l'image des personnes à proximité. Ce système pourrait d'ailleurs être mis en place au sein d'un même bâtiment, dans les espaces détente de différents étages, afin de faire tomber les barrières entre services.

En plus de recréer une réelle proximité, l'évolution des interfaces, qu'elles soient tactiles, collaboratives ou 3D, permet d'imaginer de nouveaux usages :

[Prospective] Sainte-Marie du Lac, en 2018... à 200 km de Paris - Suite 2

-«Salut Chris»,
-«Salut Alex» répondit Chris. «Tu tombes bien : j'ai besoin de ton avis sur le planning. Tu as un moment ?»
-«Ha, désolé, mais j'ai une réunion dans 5 minutes. Appelle-moi dans 2 heures ? Au fait, tu as mon nouveau numéro de téléphone portable ?» demanda Alex.
-«Non, donne le moi»

Alex se rapprocha de l'écran et de l'index écrivit son numéro de téléphone sur la surface lisse. Le numéro apparu automatiquement dans le bon sens pour Chris, qui posa son téléphone portable sur un support prévu à cet effet. Il écrivit le mot ALEX à coté du numéro de téléphone avec son index et traça un cercle autour du texte. Puis il posa son doigt dans le cercle et le glissa d'un mouvement fluide en direction de son téléphone portable. Le numéro de téléphone sembla glisser vers l'appareil, et y disparaître, mémorisé dans son carnet d'adresses.

-«Ok, c'est bon. Je t'appelle à...11:00 heure, heure de NY» dit Chris, en s'aidant de l'horloge à l'heure de NY qui s'affichait dans la vision virtuelle offerte par ses lunettes augmentées.
-«Moi aussi j'ai un truc à vous montrer avant ma réunion» dit Alex. «La nouvelle version de notre catalogue papier promotionnel [21]: On y a ajouté des images 3D en réalité augmentée [22] : il y en a presque sur chaque page maintenant, et elles sont toutes compatibles avec la norme RealGlass B.»



Plus encore, d'autres technologies permettent d'envisager la reconstitution virtuelle d'une partie des sens que nous utilisons dans nos rapports avec les autres, tels le toucher, la vue, la relation physique :

[Prospective] Sainte-Marie du Lac, en 2018... à 200 km de Paris - Suite 3

11:00 - Heure de NY

Chris entra dans la salle de réunion, prit un siège, et lança le NumeriBoard D. Après avoir vérifié l'initialisation du tableau et du mur numérique, il enclencha la connexion du VideoCom3D E en posant son index droit sur le capteur digital du boitier. Une mire de contrôle apparue fugitivement sur le grand écran plat vertical posé à un mètre de lui sur le bureau, avant de proposer la liste de ses contacts habituels. D'un geste de la main, Il activa l'icône affectée à Alex, et attendit.

Toujours ponctuel, Alex accepta la communication et apparu à l'écran en grandeur réelle, confortablement installé dans un siège, une cannette de soda négligemment tenue dans sa main droite revêtue d'un gant HaptiGlove C à retour de force.

-«Re-bonjour Chris. Alors, de quoi souhaites-tu me parler ?»
-«Salut Alex. Merci de m'accorder un peu de temps» répondit Chris. «Je voudrais te montrer le planning du projet, pour que tu me donnes ton avis. Je te l'affiche sur le NumeriBoard».
-«Quel est le problème ?»
-«Nous avons plusieurs phases du projet en conflit, ici, là, là et là » expliqua Chris qui s'était levé pour entourer de l'index les zones de conflits sur l'écran numérique. «Il va nous falloir définir la priorité des unes par rapport aux autres»
-«Je vois» fit Alex, pensif, en se levant à son tour pour s'approcher du planning affiché sur son propre terminal.

Pendant qu'il restait ainsi songeur à New York, son clone synthétique[23], automatiquement créé par le VideoCom3D, avait terminé son assemblage de milliers de catoms, sorte de microbilles cybernétiques [24], à quelques mètres de Chris. La réplique enjamba le rebord de la cuve-mère pour venir se placer devant le NumeriBoard.

-«Je propose de mettre celle-ci en premier, celle-là en deuxième, avant celle-ci et celle-ci» émit le double d'Alex de sa voix métallique, en soulignant délicatement les tâches de son index catomique. Chris prit quelques secondes de réflexion avant d'acquiescer.
-«ok. Ca me va à priori. Je vais vérifier que c'est faisable dans cet ordre et je te le confirme. Je peux te rappeler comme prévu demain soir ?»
-«Sans problème. Aller, faut que j'aille déjeuner. A demain Chris», répondit Alex en lui tendant une main synthétique, avant se déconnecter et de laisser sa réplique retourner à son statut de poussière intelligente dans la cuve-mère.


5. Vers l'entreprise du futur

Les contraintes et les bouleversements s'accumulent sur les organisations, mais les innovations technologiques offrent de nouvelles solutions pour résoudre, au moins en partie, les problèmes qui se posent. En développant le Télétravail 2.0, les organisations trouveront à la fois des réponses économiques, écologiques, organisationnelles et humaines.

La courte prospective précédente tente de mettre en situation de possibles futures conditions de travail distant, seulement esquissées aujourd'hui en raison de technologies immatures, incomplètes ou trop coûteuses pour être mises en œuvre à domicile.

Les nouvelles solutions émergentes (voir le détail en annexe) apportent en effet des réponses innovantes aux principaux freins existants :

- Le besoin de relations informelles
- Le besoin de maintenir le lien social malgré la distance
- La capacité à travailler à distance dans des conditions proches du réel

Toutes les organisations et tous leurs collaborateurs actuels ou futurs ne sont, ou ne seront pas culturellement prêts à sauter un tel pas. Quoi qu'il en soit ces technologies nécessitent encore quelques années de maturation et ce délai sera propice à l'évolution des mentalités. Cependant, les nouvelles générations sont, elles, préparées à ce type de virtualisation des relations, nées dans les Univers Virtuels, les jeux vidéo, le Chat, les interfaces numériques tactiles, et elles citent déjà la technologie comment une solution, sinon LA solution[25] à certains problèmes actuels.

Le potentiel est là, et les organisations qui sauront prendre le train en marche prendront de l'avance sur les autres, le temps que les générations Y & G prennent les commandes de toutes les entreprises.

Par Fabrice Poiraud-Lambert
avec la participation de Nathalie G., Philippe G. et Jean-Christophe L.


[1] Le Rapport Brundtland sur le développement durable :
[2]
Tecoman (2008), « Entreprise 2.0 & Générations Y et G »,
[3]
Tecoman (2008), « Génération Y : Apprendre à manager les Djeun's »,
[4]
Newzy (2008), « Les futurs internautes sont déjà de mauvais élèves »,
[5]
Source confidentielle
[6]
EmergenceWeb (2008), « Andrew McAfee est-il le messie...(suite et fin) »,
[7]
Jon Husband (1999), «Wirearchy is emerging ...",
[8]
Capital N° 203 (août 2008)
[9]
(2008), « Meet Charlotte, Web2.0 vs Entreprise 1.0 »,
[10]
Transports_&_impact_sur_l'environnement_preoccupe_les_Europeens_selon_un_sondage
[11]
Fred Cavazza (2007), « Une nouvelle définition de l'Entreprise 2.0 »,
[12]
Libération.fr (2008), « Le travail n'a pas la santé », http://www.liberation.fr/vous/332647.FR.php)
[13]
CSA (2005)
[14]
ANACT (2008), « Le télétravail au secours de la planète »,
[15]
Selon l'Agence Nationale pour l'Amélioration des Conditions de Travail (ANACT)
[16]
Libération.fr (2008), « Le travail n'a pas la santé »,
[17]
01net.com (2008), « Le Télétravail ne décolle pas en France »,
[18]
Journal Du Net (2008), « Télétravail, un concept en quête de formalisme »,
[19]
Libération.fr (2008), « Le travail n'a pas la santé », http://www.liberation.fr/vous/332647.FR.php)
[20]
Denis Delbecq (2008), "Un pas de géant pour le solaire",
[21]
Demo sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=S-G8u-01t0k
[22]
Pour en savoir plus sur la réalité augmentée
[23]
Todd C. Mowry (2007), "Claytronics and its Relevance to EJustice",
[24]
"Claytronics - Physical Dynamic Rendering",
[25]
Michael Wesch (2007), Kansas State University, "A Vision of Students Today", 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

sophie januel 10/11/2008 10:20

L'idée du télétravail ne vaut que si les infrastructures hors zone urbaine dense sont réellement présentes : réseau routier, ferré,du vrai très haut débit. Si les accès sont trop fragiles et aléatoires le mode télétravail deviendra vite pénible (enfermemment, travail posté intense, dépendance à la voiture pour tout trajet).
L'axe de développement pourrait être un équilibre de télétravail et résidentiel décentré d'entreprise à fin de créer des ruches, des communautés émulatives, particulièrement dans les zones à démographie faible (stratégies incitatives d'établissement des collectivités)à l'instar de la Région du limousin.