Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coût du pétrole & changement des habitudes

31 Mai 2008 , Rédigé par Fabrice Poiraud-Lambert Publié dans #Vision & Prospective

Mise à jour du 01/06/08> le début de ce billet date d'il y a... 5 semaines. Et je regrette déjà les prix de ce moment là ! En effet, on peut aujourd'hui constater couramment des prix tels que ceux-ci :
- Super 98 : 1.65 euros le litre
- Diesel : entre 1.55 et 1.65
- Baril de pétrole : il était à 135 USD il y a une semaine...

Il y a quelques mois, j'ai eu beaucoup de mal à revendre une voiture essence, la mode étant au diesel. Aujourd'hui, le diesel devient plus cher que l'essence, et l'on peut se demander si la mode des véhicules diesels ne va pas s'essoufler ! (changement de mode de consommation).

Les professionnels qui consomment beaucoup de carburant (les pêcheurs, les camioneurs, les taxis, etc...) se fédèrent pour monter des actions de protestation, afin de demander des mesures du gouvernement... Mais ne s'agit-il pas d'un combat perdu d'avance, puisque la tendance durable est à la hausse des carburants, voire à leur remplacement pur et simple par d'autres énergies ? Que deviendront les pêcheurs et les routiers, si dans 2 ans le litre de diesel est à 2.4 €/Litre (même s'ils l'achètent détaxé) ? Heureusement, les moteurs alternatifs (air comprimé, pile à combustible, moteur à hydrogène,...) commencent à arriver, mais on peut douter de leur mise en oeuvre possible immédiate sur un camion ou un chalutier !

Les Taxis ou les boulangers disent déjà commencer à modifier leurs habitudes. Un boulanger expliquait ainsi qu'avec un poste carburant ayant doublé, il songeait à renoncer à ses circuits de distribution de pain dans les villages environnants, ayant érodé sa marge. Or s'il arrête, ce sont les habitudes de ses clients qui s'en trouvent changées, et la boule de neige du changement commence son chemin...



24/04/08 - Billet initial > Ce matin, pour la première fois, j'ai acheté du Super 95 à 1.44€ le litre, prix qui n'avait jamais encore été atteint dans ma station. Je n'étais manifestement pas le seul surpris, puisque j'ai vu plusieurs passants regarder le panneau des prix avec stupeur...

Certains spécialistes prédisaient en janvier 2008 le baril de pétrole à 150 USD dans 5 ans... nous sommes en avril 2008 et déjà à 120 USD...

Nous bénéficions fortement de la valeur faible du dollar par rapport à l'Euro (environ 1.58 USD pour 1 euro actuellement). Nul doute que le prix du carburant à la pompe serait beaucoup plus élevé si l'euro se mettait à baisser par rapport au dollar. Et là, je me suis demandé si quelqu'un avait étudié le seuil de tolérance du grand public et des entreprises au coût du carburant :

- jusqu'à quand le prix à la pompe peut-il monter avant que les individus ne changent leur habitude de consommation et de mode de déplacement ? 2 € le litre ? 5 € le litre ? plus ?? Les pompistes commencent à signer un nombre croissant de vols à partir du 15 du mois, ce qui est un signe. Et si ces habitudes doivent changer radicalement, est-ce seulement possible ? Les transports en communs sont-ils dimensionnés pour cela ? Les véhicules alternatifs ne sont eux clairement pas prêts à prendre la relève rapidement...

- idem pour les entreprises... si les entreprises de transport souffrent déjà (EasyJet annonce déjà qu'à 120 dollars le barils, nous allons assister à la faillite de certains Lowcosts aériens), jusqu'où les autres vont-elles accepter de financer des flottes de véhicules ?

Ceci ne peut qu'encourager le développement des interactions électroniques...



Les Japonais innovent pendant ce temps :



Par Fabrice Poiraud-Lambert

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article