Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Entreprise 2.0 : un business de 4.6 milliards de $ en 2013

21 Avril 2008 , Rédigé par Fabrice Poiraud-Lambert Publié dans #Etudes

Selon une étude récente de Forester Research, le marché de l'Entreprise 2.0 (dont nous avons déjà moult fois parlé ici) atteindrait donc 4.6 Md de dollars en 2013.

Ceci implique un développement important des réseaux sociaux, des mashup, du RSS, et une certaine prise de risque, puisque la nature du WEB 2.0 est par essence assez volatile.


Le périmètre de l'Entreprise 2.0 selon Forrester :

Forrester précise que des services tels que Blogger, Facebook, Netvibes ou Twitter, supportés par la Pub et orientés vers des "consommateurs", ne sont pas inclus dans le périmètre de l'Entreprise 2.0, orientée elle vers le monde du Business : sans pub, et avec des collaborateurs à la place des clients, ainsi que des outils collaboratifs et d'amélioration de la productivité. Des services payants comme ceux de BEA Systems, IBM, Microsoft, Awareness, NewsGator Technologies, et Six Apart en feront par contre partie.

De même, les investissements dans des outils marketing comme la création ou la syndication d'applications Facebook ou un widget permettant l'accès à un site web ou un réseau social, seront eux aussi comptés dans cette prévision.


L'un des challenges de ce marché : le filtre des DSI

Bien que les utilisateurs (marketing, Communication,...) s'appuient sur les DSI pour choisir et implémenter des outils modernes de type web 2.0, ces mêmes DSI sont souvent focalisées sur la maintenance des investissements passés, et par la sécurisation des systèmes.

Malgré la nature "Business Critical" de l'informatique aujourd'hui, les DSI ne sont souvent pourvues que de budgets réduits aux stricts minimums, ce qui les empêche d'expérimenter ces nouvelles technologies, souvent vues comme des trous de sécurité, des perturbations, des outils consommateurs de bande passante souvent non compatibles avec les postes de travail ou la taille des entreprises et les processus de maintenance associés. Sans parler de l'intégration avec les autres outils de l'entreprise, comme les annuaires, pour n'en citer qu'un.

Prenez un exemple comme Second Life : ouvrir les firewalls, installer des postes permettant la 3D, installer les mises à jour hebdomadaires de 30 Mo... autant de contraintes que la DSI n'acceptera pas sans une excellente justification business (et encore).


Quelques tendances qui expliquent cette vision


Parmi un certain nombre de facteurs , mentionnons les suivants :

La croissance du marché asiatique et européen : comme ces deux marchés sont passablement en retard actuellement, leur progression pourra être importante. Le marché asiatique est d'ailleurs sensiblement plus dynamique dans ce domaine, car les entreprises, souvent plus récentes, ne trainent pas autant d'ancienne technologies à maintenir.

L'influence des générations G & Y sur le marché professionnel : fortement utilisateurs des outils 2.0, ces deux générations (de 12-17 ans et 18-28 ans) vont naturellement pousser les organisations à déployer les outils qu'elles ont l'habitude d'utiliser au quotidien dans leur sphère privée. Si les autres générations y voient pour l'instant plus d'effet perturbateur qu'autre chose, parions que la maturation des concepts permettra de convaincre les uns pour le bonheur (et l'efficacité) des autres.

Papy boom : d'ici 3 ans, des millions de managers seniors auront quitté l'entreprise, laissant le champs libre à des acteurs plus jeunes, dont une partie souhaitera s'équiper aussi bien professionnellement que personnellement. Le tout dans les limites de l'évolution possible, et de la maturation des outils.


Adoption des outils de l'Entreprise 2.0 :


(Via Kimind & ReadWriteWeb)

 Par Fabrice Poiraud-Lambert

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article