Dimanche 10 février 2008
Le Mind Mapping (ou carte euristique) est une technique qui permet de modéliser une représentation mentale de quelque chose. Pour tenter de l'expliquer de manière plus claire, cette technique permet de très (très) rapidement décrire un objet, un produit, un service, un concept,... et ce de manière graphique très simplement modifiable. 

Ceux qui participent collaborativement à la création de cette carte mentale s'y retrouvent ensuite avec une facilité désarmante. Pour les autres, il suffit simplement et préalablement de leur expliquer la logique de la carte, comment elle a été construite.

Personnellement, j'ai utilisé le Mind Mapping pour cartographier une application web, ce qui nous a donné un mind map de près de 2 m2 de surface, dont nous avons fait quelques dizaines de versions. Cet exercice aurait été incroyablement complexe avec des spécifications en texte sous Word, alors que cela a été extrêmement rapide en Mind Mapping. D'ailleurs, tout ceux qui nous ont vu travailler de la sorte ont aussitôt adopté la technique.

J'utilise Freemind (solution gratuite), mais je viens de découvrir Mindomo, une solution web avec une version gratuite et une version payante. Franchement, pas mal du tout, surtout pour ceux qui ne peuvent pas installer de logiciels sur leur PC professionnel, faute d'avoir les droits d'administrateur dessus. 

J'ai rapidement cartographié (Mind Mappé ;-)) les possibilités de Mindomo, histoire de vous en donner un aperçu (non exhaustif) :

Mindomo.jpg

Pas mal de points forts sur ce produit, l'un d'entre eux étant la possibilité d'échanger ses cartographies avec un groupe de personnes.
par Fabrice Poiraud-Lambert publié dans : Techno
ajouter un commentaire commentaires (0)    créer un trackback recommander
blog politique sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus
Sitemap - Faire un pilote trop restreint quand cela ne peut fonctionner qu'avec un groupe large et une certaine taille critique
- Mettre en place des outils sans rien changer dans l'organisation (conduite du changement)
- Quand l'outil ne répond à aucun besoin organisationnel
- Quand on résonne « outil » au lieu d'avoir une vision, et de croire que l'outil se suffit à lui-même
- Quand la culture de l’entreprise est inadaptée au changement demandé
- En présence du syndrome du "Not Invented Here" ou "My Company is Different" : bref, cela ne nous concerne pas.
- Lorsque l’on ne sait pas vraiment qui sont les utilisateurs (la notion de Communauté de Référence chère à Roger Nifle)
- Lorsqu’il n'existe aucune étude des attentes des utilisateurs
- S’il n'y a pas de stratégie sur la manière de répondre aux besoins des utilisateurs
- Lorsque le PDG (et la Dir Com...) pense que l'Intranet est seulement une source d'information Top Down
- S’il n’y a pas d'impulsion : personne ne s'en occupe réellement