Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fabrique du futur : 3D et Réalité virtuelle en entreprise. Compte rendu des 2èmes sessions des T@bles rondes – Partie 4 et fin

9 Novembre 2007 , Rédigé par Fabrice Poiraud-Lambert Publié dans #Evènements

(Suite de la partie 3)

Autre débat : Comment la virtualité va-t-elle changer le management et les habitudes de l’entreprise ?
Des experts imaginent l’entreprise et le management de demain
 
 
Intervention de CISCO – Olivier Ceznec, Directeur de la Stratégie Technologique
 
L’objectif de CISCO est de « créer le monde collaboratif du futur ». Leur constat est que le monde change, et de la vitesse de réaction nécessaire augmente :
 

Cisco-VitesseMonde.jpg

 
Par ailleurs, leur constat est que les personnes mémorisent :
-         20% de ce qu’elles entendent
-         30% de ce qu’elles voient
-         70% de ce qu’elles voient et entendent
 
ð     la mise en œuvre de solutions collaboratives qui associent le son et l’image est donc un facteur d’accroissement de la performance.
 
CISCO est présent dans Second Life depuis décembre 2006, sur 6 îles dont 2 privées. Ces îles ont reçu la visite de 65 000 visiteurs uniques, et 850 collaborateurs CISCO possèdent un avatar professionnel, afin de :
-         s’y réunir
-         brainstormer
-         réaliser du conseil en architecture
-         expérimenter
 
CISCO estime que l’innovation est liée aux communications unifiées, et que si l’Internet à permis d’augmenter la productivité de 48% depuis 97, le web 2.0 devrait permettre de gagner 50% supplémentaires dans les années qui viennent. Ils citent l’exemple du rachat de Webex (société de web conférence) par CISCO : ils auraient mis seulement 8 jours pour cadrer le projet en mode collaboratif, là où il avait fallu des mois sur un autre projet de rachat précédent.
 
Alors qu’il n’y avait que 3 projets d’innovations sous forme de Cross Functional Teams virtuelles en 2007, CISCO ambitionne d’en monter 19 sur l’exercice 2008.
 
Les impacts de ces communications unifiées et des technologies utilisées sont cependant :
-         des coûts d’infrastructure importants (réseau, télécom, PC puissants,…)
-         une gestion du changement non négligeable.
-         De mettre des incentives et des objectifs personnels indexés sur l’activité collaborative (management)
 
 
Intervention de L’Atelier, du groupe BNP-Paribas - Louis Treussard, directeur de l’Atelier BNP Paribas : Univers virtuels : du recrutement de la génération Y au e-learning et la diffusion des connaissances dans l'entreprise
 
L’Atelier utilise 2 îles sur Second Life, depuis décembre 2006. Ces îles constituent un laboratoire d’expérimentation.
 
L’une des ces expériences a été un projet de recrutement qui a eu lieu en juin 2007, et qui a permis d’obtenir :
-         500 candidatures
-         Dont 100 personnes en entretien individuels dans SL.
 
Ce que souligne l’Atelier, c’est qu’un avatar dans un univers virtuel est un visiteur qui bouge, qui pose des questions, qui interagit, qui échange. C’est donc un visiteur très différent d’un internaute sur un site web 2D.
 
 
Intervention de Stéphane Desnault (orthographe du nom non garantie !) :
 
Selon lui, la révolution est en marche. 50% des 15/25 ans utilisent MSN, et les terminaux mobile de l’avenir connaîtront nos habitudes, nos désirs et ce qui nous entoure (restaurants, magasins, voire même l’état des stocks en temps réel), afin de mieux répondre à nos attentes.
 
Selon lui, les télécommunications de demain seront gratuites (vivement demain !), car intégrées à des services plus larges (comme MSN ou Google sont des services gratuits aujourd’hui).
 
Le futur ne sera pas nécessairement fait d’innovation technologiques spéciales, mais d’un rapprochement entre les usages et les technologies.
 
 
Intervention de l’Association Française de Réalité Virtuelle - Philippe Fuchs, Professeur à l'Ecole des Mines de Paris, Responsable de recherche en réalité virtuelle et augmentée, Président de l'AFRV
 
La réalité virtuelle ou augmentée à de nombreuses utilisations potentielles, et M. Fuchs nous en montre quelques unes en vidéo :
-         Une chaîne de montage automobile virtuelle, afin de mesurer la pénibilité du poste de travail
-         Un outil de formation à un geste (ex : soudure) ou à un processus (comme par exemple le processus de gestion d’un salon de coiffure cité plus haut par L’Oreal, ou le business Game « Intérim Mission 3D »  mentionné sur ce blog il y a peu.
-         Des applications médicales :
o       formation à la chirurgie, même si un intervenant souligne le risque de dramatiser le geste chirurgical en virtualisant sa formation
o       Rééducation,
o       Traitement des phobies (par exemple la phobie de l’avion, même si les hypno thérapeutes savent traiter ces phobies en quelques minutes)
-         Etudes de marché ou de produit, comme le comportement dans un magasin virtuel, ainsi que démontré par la CCI un peu plus tôt
-         Architecture et urbanisme (simulation de nuisances acoustiques par exemple)
-        
 
 
Autres intervenants :
- Dan Benzakein, Extralab : le Metaverse Roadmap, panorama prospectif des univers virtuels
 
- François Denieul, Directeur du Laboratoire des Espaces Intelligents : Réalité virtuelle et réalité augmentée
 
- Maryline Passini, Prospectiviste - Proâme
 
-- Gilbert Réveillon, LaSer : Intégration corporate des univers 3D immersifs
 
 
 
Quelques notes diverses prises à la volée :
-         Les grands brûlés arrivent à réduire leur sensation de douleur de 50% en jetant des boules de neige virtuelles dans SnowWorld »
-         Pour les américains de 25-35 ans, leur communauté virtuelle est plus importante que leur communauté réelle
-         Les univers virtuels permettent de travailler sur des besoins utilisateur qui n’étaient pas détectés par d’autres moyens.
 
 
 
Ma conclusion de cet événement : Très beau plateau d’intervenants provenant de sociétés et organisations prestigieuses, qui ont su faire passer leur passion et leur conviction que la réalité virtuelle ou augmentée a un potentiel et un devenir certain dans nos organisations !
 
J’ai été surpris de constater que la salle était pleine de gens très sérieux, souvent quadra/quinqua, loin des Geeks que l’on aurait pu penser y trouver. Comme quoi, c’est un sujet plus sérieux que ce que croit encore la grande majorité ;-))

Par Fabrice Poiraud-Lambert

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article